Le Fonds est une collaboration entre deux initiatives distinctes : le Charter Project Africa et le African Union Civic Tech Fund.

Le Charter Project Africa est un projet panafricain axé sur les engagements contenus dans la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance (ACDEG) – le document de politique de l’Union africaine centrale visant à faire progresser la gouvernance démocratique dans les États membres de l’Union africaine.

Le projet promeut l’utilisation de la technologie civique pour amplifier les voix des citoyens. Ceci est réalisé en fournissant des ressources financières, à travers des subventions, ainsi que des ressources techniques, à travers le savoir-faire, à des initiatives civiques pour la démocratie, en particulier celles menées par des groupes sous-représentés. Ce soutien est fourni dans onze États membres de l’Union africaine – Bénin, Botswana, Cabo Verde, Éthiopie, Kenya, Nigeria, Sénégal, Afrique du Sud, Soudan, Tanzanie et Zambie – ainsi qu’au niveau régional et continental

Le projet ouvre également des espaces de collaboration entre les citoyens, les initiatives civiques et les décideurs politiques de l’Union africaine, aux niveaux national, régional et continental – en mettant l’accent sur les formats numériques. Une attention particulière est accordée au rôle et au mandat de l’Architecture Africaine de Gouvernance (AGA). En outre, le rôle de l’ACDEG dans la réalisation d’un changement positif dans les États membres de l’Union africaine est surveillé, analysé et promu. La présence à travers un Secrétariat dédié à Addis-Abeba garantit que les liens entre la société civile panafricaine et les décideurs politiques de l’Union africaine sont renforcés.

Le projet est mis en œuvre par un consortium de six organisations africaines et européennes :

  • AfricTivistes est une union panafricaine de blogueurs et de web-activistes à travers le continent. Il promeut les valeurs démocratiques, les droits de l’homme et la bonne gouvernance à travers les médias numériques. Dans le projet, il assume un rôle majeur dans les activités de technologie civique et d’engagement numérique.
  • Code for Africa (CfA) est la plus grande fédération du continent de laboratoires de journalisme de données et de technologies civiques avec une présence dans toute l’Afrique. Dans le projet, il s’appuie sur son expertise dans les projets de démocratie numérique ainsi que sur ses boîtes à outils numériques existantes et soutiendra les bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs initiatives.
  • The Democracy Works Foundation (DWF) est une organisation régionale de soutien à la démocratie, avec plusieurs bureaux à travers l’Afrique australe. Dans le projet, il coordonne les activités de dialogue et de plaidoyer au niveau régional et soutient les bénéficiaires dans la région.
  • L’Institut Gorée est une organisation panafricaine située sur l’île de Gorée à Dakar, Sénégal, soutenant la paix et la démocratie en Afrique depuis 1992. Dans le projet, il coordonne les activités de dialogue et de plaidoyer au niveau régional et soutient les bénéficiaires dans la région.
  • The Le Centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM) est un groupe de réflexion indépendant de premier plan sur la coopération internationale. Dans le projet, l’ECDPM assume la responsabilité principale de l’analyse des politiques & Stratégie de développement. O
  • Le European Partnership for Democracy (EPD) est un réseau pancontinental d’organisations européennes de soutien à la démocratie, basé à Bruxelles, en Belgique. Elle soutient les initiatives démocratiques à travers le monde. Dans le projet, il est principalement responsable de l’engagement vis-à-vis de l’AGA et agit en tant que chef de file du consortium.

Le African Union Civic Tech Fund est une initiative panafricaine conçue pour contribuer à la réalisation des objectifs ambitieux contenus dans les politiques de l’Union africaine (Agenda 2063 et Stratégie de transformation numérique pour l’Afrique, 2020-2030). En particulier, le Fonds répond à la nécessité de faire avancer une participation citoyenne significative dans les espaces de gouvernance à travers l’utilisation innovante des données et des technologies numériques pour relever les défis de la gouvernance et du développement tout en reconnaissant l’importance centrale de la jeunesse africaine pour façonner l’avenir du continent.

Pour ce faire, le African Union Civic Tech Fund soutient des initiatives, en particulier celles menées par ou concernant les jeunes, qui renforcent l’engagement des citoyens grâce à l’utilisation innovante des données et des technologies numériques, ou, en d’autres termes, qui peuvent soutenir des solutions de technologie civique ciblées. L’objectif est de démontrer des modèles efficaces de participation citoyenne, de soutenir l’évolutivité des initiatives et d’influencer les politiques pour soutenir les initiatives de technologie civique reproductibles et/ou évolutives et les actions de transformation menées par les citoyens à travers le continent africain. Le Fonds comprend un programme d’accélérateur virtuel organisé par AfriLabs.

Le African Union Civic Tech Fund est hébergé par l’Union africaine, géré par le European Partnership for Democracy et soutenu financièrement par la GIZ.

RESTONS EN CONTACT

Recevez des mises à jour sur les appels d'ouverture via notre newsletter. Inscrivez-vous ici.